Biographie

Yves Rousseau

Compositeur et contrebassiste, Yves Rousseau s’est forgé une identité musicale dans l’écoute de la musique, des musiques, à l’architecture de Johann Sebastian Bach, au swing de Louis Armstrong ou à l’écoute de la voix de Léo Ferré, mais aussi avec Django Reinhardt,  Franz Schubert ou Pink Floyd.
C’est la découverte de la contrebasse en écoutant Pierre Michelot et Patrice Caratini qui le conduit à apprendre l’instrument au CNR de Versailles avec Jacques Cazauran. Parallèlement à ses multiples expériences en orchestre de chambre, musique baroque, contemporaine et électroacoustique il s’intéresse de très près au jazz.

Son parcours de compositeur est d’abord lié à celui d’interprète. Il écrit ses premières notes en 1988 puis de manière régulière pour les ensembles avec lesquels il joue, souvent aux confins du jazz et des musiques improvisées. Son écriture croise bien sûr celle du jazz, mais aussi l’univers de Jacques Tati, du jeune public, de l’Europe de l’Est, l’Afrique du Nord…
La composition prenant une place de plus en plus importante, sa carrière de musicien amorce une nouvelle période en 2000 lorsqu’il fonde son premier groupe avec Christophe Marguet (batterie), Jean-Marc Larché (saxophone) et Régis Huby (violon). C’est l’occasion pour Yves Rousseau d’exprimer sa fibre de compositeur et de marier ses influences musicales riches de son parcours d’interprète.

En 2000, il écrit Fées et Gestes pour son quartet, album Choc Jazzman applaudi par la critique, enregistré chez Hopi en 2000 puis réédité chez CC Productions / Harmonia Mundi en 2004.
En 2005 Sarsara, paru chez Le chant de monde / Harmonia Mundi, est un album Choc Le monde de la musique et reçoit un accueil encore plus chaleureux. Yves Rousseau embarque l’auditeur vers un univers nourri de jazz, de musique savante aux accents de musiques du monde. Sa passion pour la littérature et la poésie, son admiration pour l’artiste l’embarque dans un nouveau projet autour de l’univers de Léo Ferré.

En 2007 Poète, vos Papiers ! parait chez Le Chant du Monde / Harmonia Mundi. C’est de nouveau un album Choc Jazzman. L’univers d’Yves Rousseau vient à la rencontre celui de Léo Ferré. Cette fois il ajoute à son quartet les voix de Jeanne Added et Claudia Solal. Suivra en 2010 le deuxième volet de Poète… Vos Papiers ! avec Maria Laura Baccarini en lieu et place de Jeanne Added.
Il écrit Yarin pour l’inauguration de l’année de la Turquie à Enghien les Bains en 2009 interprété par Régis Huby (violon), Cyril Hernandez (percussions), Derya Türkan (kementché) et Kudsi Ergüner (ney) et lui-même à la contrebasse. Ce programme est re-crée en 2013 à l’abbaye de Noirlac avec le guitariste Pierre Durand et le joueur de ney Bilgin Canaz pour lesquels Derya Türkan et Kudsi Ergüner cèdent leur place.
Vient Akasha en 2012, programme autour de l’évocation des quatre éléments qui allie à la fois musique et image suite à sa collaboration avec le réalisateur Patrick Volve. Ce programme est crée la même année par son quartet. L’album sort en décembre 2014 chez Le chant du monde / Harmonia Mundi.
En 2013 c’est avec Wanderer Septet réunissant Régis Huby (violon), Jean-Marc Larché (saxophones), Pierre-François Roussillon (clarinette basse), Thierry Péala (chant, textes), Edouard Ferlé (piano), Xavier Desandre Navarre (percussions) et lui-même à la contrebasse qu’il entreprend l’écriture d’un répertoire original basé sur une libre relecture de plusieurs extraits d’œuvres de Franz Schubert.
En 2015, il crée en binôme avec le batteur Christophe Marguet le quintet Spirit Dance qui réunit Bruno Ruder au piano, Fabrice Martinez à la trompette et au bugle ainsi que David Chevallier à la guitare.
Yves Rousseau écrit en parallèle de nombreuses musiques pour duo alliant la contrebasse à la voix, les percussions et même la danse !

Soucieux de transmettre son savoir, Yves Rousseau est régulièrement invité à intervenir au département jazz du CNSM de Paris. Ses résidences lui permettent de développer simultanément un travail de diffusion et de création de son œuvre artistique ainsi qu’un travail pédagogique. Le Festival Jazz sous les Pommiers de Coutances est le premier à l’accueillir, puis suivent la ville de Nangis en Seine et Marne, le Centre des Arts d’Enghien les Bains, le Théâtre 71 de Malakoff , les SMAC du Triton aux Lilas et de l’Usine à Chapeaux à Rambouillet, puis la Barbacane à Beynes pour une nouvelle résidence d’implantation artistique à partir de septembre 2017.

Son programme Yarin est repris en 2014 par le CRD de Bourges et devient pour l’occasion Yarin Symphonique. En juin 2014, suite à une commande du Théâtre 71 le Conservatoire intercommunal de Malakoff crée sa pièce Mirages à l’occasion de la fête de la musique. Conçue spécialement pour les pratiques amateurs Yves Rousseau architecture sa pièce sous forme de cellule répétitives pour un orchestre convoquant toutes les formations du Conservatoire et même des associations municipales.

D’Amour et de Folie complète son catalogue par l’écriture d’un nouveau répertoire pour chœur mixte et saxophone soprano, autour de sonnets de la poétesse Louise Labé.

En 2016, il crée un nouveau quintet, plus acoustique, pour un programme intitulé « murmures » entièrement original autour de textes poétiques de François Cheng.

© Yves Rousseau 2015 / Contact / Administration du site